Résultats des votations du 25/11/18

NON à un isolement de la Suisse !

Comme les Jeunes Libéraux-Radicaux genevois (JLRG), les Suisses se sont opposés à un isolement de la Suisse et aux subventions accrues des animaux à cornes.

Les citoyens suisses ont malheureusement dit oui à une surveillance disproportionnée des assurés, contrairement aux Genevois.

Le peuple a refusé l’initiative contre le droit international, qui mettait en danger plusieurs traités internationaux dont notamment 600 accords économiques volontairement et librement consentis entre la Suisse et d’autres pays du monde entier. Parmi les autres traités directement menacés par l’initiative, on trouvait la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH). En disant non, les citoyens maintiennent une protection forte de nos droits fondamentaux.

C’est un clair oui par la population suisse, mais le canton de Genève refuse une surveillance démesurée des assurés. Le fait que les assureurs puissent décider de filmer des assurés dans des espaces librement visibles depuis un lieu accessible au public sans en référer à un juge est une grave violation de la vie privée et surpasse les compétences de notre police. Les JLRG espèrent toutefois que le Parlement modifiera la loi afin de rendre illégal l’usage de preuves obtenues en violation de la LPGA.

Les JLRG se réjouissent du refus de l’initiative sur les vaches à cornes. Il est encore incertain qu’enlever ses cornes à un animal lui fasse particulièrement de mal. Au contraire, cela permet aux paysans de travailler dans des conditions plus sûres et d’éviter de blesser les autres animaux. Si certains paysans souhaitent conserver les cornes de leurs animaux, c’est un choix entrepreneurial. Heureusement que cela ne sera pas à la collectivité de régler la facture.

Jacques Douzals
Président
jacques.douzals@plr-ge.ch

Louise Morand
Vice-présidente
T 079 198 64 23
louisemorand@bluewin.ch

2018-12-02T22:41:55+00:0025. novembre 2018|