Les Jeunes Libéraux-Radicaux Genevois regrettent le résultat des votations !

Les Jeunes libéraux-radicaux genevois (JLRG) regrettent le résultat des votations du 4 mars 2018. L’initiative No Billag était une chance de dire oui à la liberté. Nous attendons maintenant des opposants qu’ils tiennent leurs promesses de réforme.

Toute cette campagne fut un combat de David contre Goliath. Contrairement à l’histoire originelle, c’est aujourd’hui Goliath qui triomphe. Durant des mois, nous avions fièrement mené un débat essentiel, et ce, malgré un soutien quasiment inexistant de la part des différents partis gouvernementaux ou associations.

Notre campagne a permis de lever le tabou du financement obligatoire des médias. Jamais encore ce débat n’avait eu lieu. La pression populaire engendrée par notre initiative l’a rendu possible.

Cette initiative a permis de soulever la nécessité de réformer un système dépassé et injuste. Le statu quo ne va plus. Tout au long de la campagne, nos opposants n’ont eu de cesse de nous répéter qu’une réforme aurait lieu en cas de refus de notre initiative. Les JLRG demandent aujourd’hui qu’ils tiennent demain leurs promesses d’hier. Notre parlement, à majorité bourgeoise, doit désormais lancer des réformes en profondeur. En commençant par exonérer les entreprises de
l’impôt radio-télévision. La SSR, par la voix de Mme Ladina Heimgartner, a promis de “dégraisser“. Sans pression de la part des initiants et du peuple, rien de cela n’aurait eu lieu.

Merci également aux militants, ayant une couleur politique ou non, qui se sont impliqués dans cette campagne. La tentation était grande de baisser les bras et nous les remercions aujourd’hui d’avoir su garder la tête froide. Leur soutien nous a permis de continuer à aller chaque jour sur le terrain pour défendre nos idées.

Jacques Douzals
Président
jacques.douzals@plr-ge.ch

Louise Morand
Vice-présidente
T 079 198 64 23
louisemorand@bluewin.ch